CR SKI DE RANDO NORVÈGE 2016

 

Depuis le premier voyage en 2010, la Norvège n’a cessé d’attirer. 2016 voit l’opus 6 de ce célèbre périple bateau / ski dans les Alpes norvégiennes de Lyngen.

Avec mon désormais fidèle compère guide Vévé, nous nous retrouvons une nouvelle fois à bord de l’Isjborn II, sur le quai de « Bunker Oil », port de Tromsö, Norvège.

Une nouvelle équipe nous accompagne : Lara, Line, Clément, Stéphanie, Lucas, Christian, Jean-Luc, Isabelle, Stéphane et Babeth.

Cette année, une particularité : « on annonce une météo à ch…. » Nous n’avons que faire des prévisions, l’envie et la motiv confortent notre optimisme et notre confiance dans nos plans B voire C !

La navigation reste agréable pour rejoindre notre premier objectif dans le massif du Soltinden. Entre rafales et averses neigeuses, nous bouclons notre parcours et optimisons la sortie.

Le lendemain à la faveur d’un créneau de beau temps, nous devançons le programme et tentons une course majeure, la traversée Strupen / Koppangen, massif des Alpes de Lyngen. Un peu de vent, quelques nuages mais de belles éclaircies nous permettent de passer une journée excellente.

Après avoir traversé sur l’île d’Uloya et passé une nuit à quai à Hamnes, nous tentons l’ascension de l’Uloytinden. Nous faisons demi-tour à quelques mètres du sommet devant la vitesse et les rafales de vent.

Le jour suivant ça se déchaine ! Avec beaucoup de difficultés nous débarquons sur un quai flottant irréel, côté est de l’île de Kågen. Une courte montée dans un vallon en plein « baquin » et c’est retour rapide à l’abri sur notre havre flottant.

L’urgence est de trouver un quai pour la prochaine nuit car c’est la tempête et le mouillage est impossible. C’est Oksfjorden qui nous accueille pour la nuit et toute la journée du lendemain. Une tentative vers le Svartjfellet pour les plus courageux vite avortée et un retour au bateau pour une après-midi endiablée de Uno !

Le calme revenu, notre dernier jour verra l’ascension du Sæterelvtinden avec le soleil avant notre retour sur Tromsö.

Une semaine, somme toute agitée par une météorologie difficile mais avec quand même quelques belles réalisations, une bonne humeur et une motivation de tous les instants et des souvenirs exceptionnels.

Les temps forts : les parties de Uno aussi agitées que la météo, l’aurore boréale visible la seule soirée dégagée, la complicité cinématographique des frères Auguste, la rencontre avec le groupe d’élans et la dernière descente costumée des miss.
Dudu

Retourner en haut